Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Grenoble INP Entreprise a rejoint MINATEC

Grenoble INP Entreprise a emménagé début mars au 6e étage du bâtiment Phelma 2. Au-delà du gain d’espace, la filiale de valorisation se rapproche ainsi des projets industriels de Grenoble INP - Phelma. De plus, elle pourra plus facilement faire visiter à ses clients les structures basées à MINATEC comme le CTT, l’IMEP-LaHC ou le LMGP.
Grenoble INP Entreprise est une holding qui réunit deux structures. La première, INPG Entreprise SA, s’occupe de la gestion des contrats industriels (chiffre d’affaires 2015 : 7 millions d’euros) et de 3 à 5 projets européens par an. Grenoble INP Invest, la seconde, est dédiée à la prise de participation dans les start-up issues des laboratoires du Groupe. Elle en soutient aujourd’hui une vingtaine comme Enerbee et Pulse Origin, dont elle est cofondatrice.

Contact : h-m.michaud@innov-network.com

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Les systèmes électroniques sur plastique méritent bien une chaire

Schneider Electric et la Fondation partenariale Grenoble INP ont inauguré fin mars une chaire industrielle d’excellence consacrée à la plastronique. Baptisée MINT, elle dispose d’un budget supérieur à 450 000 euros et mobilise des équipes de deux écoles, Grenoble INP - Pagora et Grenoble INP - Phelma, et deux laboratoires, le LGP2 et l’IMEP-LaHC. Un chercheur a été recruté à cette occasion et d’autres recrutements sont à venir.
L’enjeu pour Schneider Electric est de doter ses boîtiers électrotechniques de fonctions de communication sans fil. Les recherches porteront sur les procédés innovants d’impression de composants électroniques sur thermoplastiques. Sont également prévus des séminaires et des modules de formation, dans un objectif de diffusion de connaissances.

Contact : nadege.reverdy-bruas@pagora.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Jordan Broisin, étudiant à Phelma et champion de France

Monté 4 fois sur le podium des championnats de France de ski handisport de Pra-Loup en mars 2016, dont une fois sur la 1re marche pour le Super-G, Jordan Broisin est un élément prometteur de l’Équipe de France handisport. Élève ingénieur en 3e année à Grenoble INP - Phelma, sous le statut de sportif de haut niveau, Jordan prépare aussi un master en management à l’IAE. Amputé de la jambe gauche depuis un accident de moto en 2009, il a tout fait pour retrouver rapidement les pistes de ski, sa passion. Actuellement, il skie avec une prothèse sur laquelle des élèves de la filière Matériaux de Phelma ont planché dans le cadre d’un projet. Elle a été réalisée par l’entreprise iséroise Chabloz Orthopédie.
Jordan espère terminer son double cursus en 2017. Son rêve ? Décrocher une médaille aux Jeux paralympiques de 2018…
 
Contact : jordan.broisin@phelma.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Un MOOC sur les exoplanètes habitables

Depuis le 1er juin, plus de 3 000 personnes suivent le MOOC « À la recherche d’autres planètes habitables » sur la plateforme FUN*. Créé par l’Université Grenoble-Alpes et l’Observatoire des sciences de l’univers de Grenoble, sous la houlette de l’astronome Jean-Charles Augereau, ce MOOC a été élaboré par 9 scientifiques, dont un ingénieur Phelma, doctorant à INAC : Maxime Morinière.
Ce cours en ligne, gratuit et ouvert à tous, sera dispensé jusqu’au 3 août. Il est constitué d’une vingtaine de vidéos de 7 à 10 minutes chacune. Au programme : la détection des planètes, leur formation et les méthodes utilisées pour y identifier des formes de vie. Des questionnaires, proposés après chaque vidéo et un devoir final permettront aux apprenants d’être évalués et d’obtenir « une attestation de suivi avec succès ».

*France Université Numérique
 

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Entretien : Michel Barsoum (Drexel University, Pennsylvanie)

Michel Barsoum (Drexel University, Pennsylvanie) :
« J’espère passer plus de temps à Grenoble ces prochaines années »


Vos travaux sur les matériaux, et en particulier sur les phases MAX*, ont acquis une réputation mondiale. Qu’est-ce qui a motivé votre séjour de trois mois à Grenoble début 2016 ?

Dans mon domaine, pour comprendre véritablement comment fonctionne un matériau, vous avez besoin de monocristaux de grande taille. Or, la seule équipe au monde capable de faire croître de tels cristaux pour les phases MAX est celle de Thierry Ouisse, au LMGP, qui m’a accueilli.
De plus, je voulais travailler avec Thierry parce qu’il explique de manière très séduisante pourquoi les phases MAX conduisent l’électricité de façon si particulière. Et cela fait 20 ans que je m’interroge sur ce point !
 
 
Comptez-vous revenir à Grenoble pour poursuivre cette collaboration?

Le projet que je mène avec Thiery Ouisse va me financer pour un séjour de 3 semaines d’ici 2018. De plus, je dépose avec le LMGP une candidature sur un projet qui me permettrait de passer beaucoup plus de temps à Grenoble ces trois ou quatre prochaines années. En espérant qu’il sera retenu...
 

Avez-vous l’impression que le concept du campus MINATEC, avec cette cohabitation entre chercheurs, étudiants et start-up, donne de bons résultats ?

De manière générale, c’est un très bon concept, qui fonctionne bien à MINATEC comme ailleurs. Cela dit, j’ai le sentiment qu’il reste plus difficile de créer des start-up en France que dans d’autres pays comme les Etats-Unis.
 

Contact : thierry.ouisse@phelma.grenoble-inp.fr
 
* carbures ou nitrures ternaires qui présentent des propriétés intermédiaires entre celles des métaux et des céramiques

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Les Jeudis de l’info de Phelma

Depuis avril, tous les personnels de Grenoble INP - Phelma sont conviés, un jeudi par mois environ, à une rencontre d’une heure baptisée « Les Jeudis de l’info ». Les objectifs affichés sont d’informer sur les projets en cours à l’école et de dialoguer de manière informelle. Le 1er rendez-vous avait pour thème la nouvelle organisation des métiers de la logistique et de la maintenance au sein de Grenoble INP et le 2e, le projet EcoMarch. Entre quarante et cinquante personnes, toutes catégories professionnelles confondues, ont participé à chacune de ces réunions.
Autre temps fort à venir : le « Phelminaire » du 5 juillet à Choranche, où les personnels pourront se retrouver pour une journée récréative (visite des grottes, pique-nique, balade), propice au décloisonnement, au partage et à la convivialité.

Contact : anne.vilcot@phelma.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 40 - Juin 2016

Une vidéo qui tord le cou aux stéréotypes de genre

Trois élèves de 3e année de Grenoble INP - Phelma, Carole Le Goc, Christopher Filosa et Valentin Ramez, ont réalisé l’une des deux vidéos récompensées lors de la 1re édition du concours Stéréotypes Busters.
Organisé par la Conférence des Grandes Écoles, ce concours invitait les étudiants à présenter un projet original (affiche ou vidéo) sur le dépassement des idées reçues qui freinent l’égalité hommes-femmes dans tous les domaines.
Ces anciens du Bureau des élèves de Phelma (dont Carole était la présidente en 2014-2015), ont tourné très vite et monté en une nuit ce film simple et efficace de 2 minutes et 25 secondes. Alors si vous pensez que les femmes ne savent pas conduire, qu’elles ne jouent pas aux jeux vidéo ou qu’elles ne peuvent pas diriger une entreprise, regardez vite cette vidéo…
La vidéo : https://goo.gl/1aBpne

Contact : filosa.christopher@gmail.com

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 39 - Avril 2016

Peut-on recharger un smartphone avec du jus de myrtille ?

Dans le cadre du programme Nano@school, 7 lycéens grenoblois ont mené un projet sur la réalisation de cellules solaires à colorants issus de fruits et légumes. Encadrés par Cyril Aumaître, doctorant au CEA-INAC, ils ont extrait les colorants du jus de végétaux (épinards, myrtilles,…) afin de fabriquer des cellules solaires (cellules de Grätzel), de les caractériser, de les modéliser et de comparer leurs performances. Leurs travaux sont prometteurs : un panneau photovoltaïque d’1 m2 élaboré à partir de cellules à base de jus de myrtille permettrait de recharger la batterie d’un smartphone en 2 heures.
Fin janvier, 2 élèves ont présenté leur poster lors d’un congrès international de communication scientifique pour les jeunes à Singapour. Ils ont remporté le Prix du jury, ce dernier comprenant pas moins de quatre prix Nobel !

Plus d’infos sur le blog des lycéens : https://smartphoneetjusdefruit.wordpress.com/

Contact : cyril.aumaitre@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 39 - Avril 2016

Concours de robotique FIRST Tech Challenge : le niveau monte

Orchestrée par Grenoble INP, la 5e édition française du concours de robotique international FIRST Tech Challenge se déroulera les 11 et 12 mai à Fontaine. Une vingtaine d’équipes d’élèves du secondaire sont attendues avec le robot qu’elles auront construit et programmé à partir d’un cahier des charges et d’un kit de matériel fournis par les organisateurs.
Comme les années précédentes, les robots devront faire preuve d’habileté pour ramasser des balles et des cubes. La nouveauté du challenge 2016 réside dans le parcours à suivre puisqu’il faudra aller déposer ces objets en haut d’une piste inclinée à 30° !
Pour pimenter l’épreuve, les robots devront aussi franchir trois barres fixées à une vingtaine de centimètres de hauteur. Les machines parviendront-elles à relever tous ces défis ?

Contact : alice.caplier@phelma.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 39 - Avril 2016

La science se fait mousser au festival Pint of Science

Boire une bière dans un lieu convivial en écoutant des scientifiques présenter leurs travaux… C’est ce que proposera le festival Pint of Science les 23, 24 et 25 mai. À Grenoble, pour sa 2e édition, Pint of Science organise 15 événements dans des bars du centre-ville ainsi qu’à la Casemate et à EVE, sur le campus. Neurosciences, géophysique, sciences sociales, nouvelles technologies, il y en aura pour tous les goûts.
Parmi les intervenants de MINATEC, Tony Maindron, du CEA-Leti, qui abordera les micro-écrans à base d’OLEDs pour les applications de réalité augmentée. L’exposé sera introduit par un doctorant de son équipe. L’édition 2016 se déroulera simultanément dans 20 villes françaises et 9 autres pays du monde. Fondé à Londres en 2013, Pint of Science a rassemblé l’an dernier 24 000 personnes.

Programme complet mi-avril sur : https://pintofscience.fr/

Contact : janina.moereke@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Minatec Mini Agenda

Get Adobe Flash player

twitter facebook
minatec tv minatec tv