Offres de Thèses, Stages et Post-docs

nombre d'offres : 16

Innovation Plastronique : Elaboration de fonctions de communication sans fil par impression d’encres fonctionnelles lors de la mise en forme 3D de boitiers plastiques.

Mail Sélection

Date de début : 1 novembre 2016

Offre n° IMEPLaHC-29102016-RFM

logo-these-tan

Sujet de thèse de doctorat
Innovation Plastronique :
Elaboration de fonctions de communication sans fil

par impression d’encres fonctionnelles lors de la mise en forme 3D de boitiers plastiques.

MOTS-CLES DU PROFIL DEMANDE:
* Matériaux : rhéologie de fluides complexes, physicochimie des surfaces et interfaces, procédés de dépôt, propriétés électromagnétiques, transformation des matières plastiques
* Systèmes communicants : circuits pour les communications sans fil, capteurs, électromagnétisme, modélisation multi-physique, modélisation électromagnétique.

CONTEXTE :
Ce travail de thèse s’inscrit dans le cadre d’une chaire industrielle financée pour une durée de cinq ans par la fondation Grenoble INP. Ce projet ambitieux vise à explorer les nouvelles technologies durables et bas coût d’impression et d’encres fonctionnelles pour la réalisation de fonctions de communications sans fils en 3-dimensions à l’intérieur de boîtiers plastiques (coffrets électriques, interrupteurs, …).
Les partenaires du projet sont deux laboratoires de l’université Grenoble Alpes, ainsi que l’entreprise internationale Schneider Electric, spécialiste du management de l’énergie.
Le travail demandé est pluridisciplinaire, impliquant des connaissances en rhéologie des matériaux, physico-chimie des surfaces et interfaces permettant l’élaboration par procédés d’impression de systèmes de communication sans fil nouvelle génération, depuis leur conception jusqu’à leur modélisation.

PROFIL DU CANDIDAT :
De formation préférentiellement physique appliquée, le candidat devra aborder des aspects à la fois matériaux (rhéologie, physicochimie, …) et modélisation électromagnétique et multi-physique mais également électroniques (systèmes communicants, capteurs). Il devra faire preuve de grande curiosité et savoir construire une base de connaissances larges, avec l’appui de l’ensemble des compétences constituées par Schneider électrique et de deux laboratoires Grenoblois de renommée internationale.
De par l’ambition du sujet proposé, le doctorant sera amené à présenter ses travaux dans les grands congrès internationaux et à publier dans des revues majeures des domaines abordés.

REMUNERATION :
* 2200 € brut /mois

CONTACTS :
* Nadège Reverdy-Bruas (Grenoble INP): nadege.reverdy@pagora.grenoble-inp.fr
* Tan-Phu Vuong (Grenoble INP) : Tan-Phu.Vuong@minatec.grenoble-inp.fr

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, IMEP-LaHc
  • Laboratoire : IMEP-LaHc
  • Code CEA : IMEPLaHC-29102016-RFM
  • Contact : Tan-Phu.Vuong@minatec.grenoble-inp.fr

Conception de circuits électronique et RF 3D en impression numérique pour des applications « systèmes communicants »

Mail Sélection

Date de début : 1 septembre 2016

Offre n° IMEPLaHC-29102016-RFM

logo-these-tan

Sujet de thèse de doctorat
Conception de circuits électronique et RF 3D en impression numérique pour des applications « systèmes communicants »

MOTS CLES :
* Electronique imprimée : rhéologie de fluides complexes, physicochimie des surfaces et interfaces, procédés de dépôt, propriétés électromagnétiques, transformation des matières plastiques

*Systèmes communicants : modélisation électromagnétique, modélisation multi-physique, circuits pour les communications sans fil HF et RF, capteurs, antennes, composants RF 3D.

CONTEXTE :
Ce travail de thèse s’inscrit dans le cadre de la Chaire industrielle MINT financée pour une durée de cinq ans par la Fondation Grenoble INP.
Les partenaires du projet sont deux laboratoires de renommée internationale de l’université Grenoble Alpes, ainsi que l’entreprise internationale Schneider Electric, spécialiste du management de l’énergie.
Ce projet ambitieux vise à explorer les nouvelles technologies durables et bas coût d’impression d’encres fonctionnelles pour la réalisation de fonctions de communication sans fils en 3-Dimensions à l’intérieur de boîtiers plastiques (coffrets électriques, interrupteurs,…).
Suite aux travaux préliminaires d’un post-doctorant sur les procédés conventionnels – tels que la sérigraphie – et leur adaptation à l’impression directe sur les substrats thermoplastiques de Schneider Electric, le candidat s’attachera à développer les procédés numériques dans une même démarche :
– Caractérisation et adaptation du procédé aux substrats 2D, puis 3D
– Adaptation d’outils d’impression directe
– Conception de circuits électroniques pour l’IoT et RF en 2D et 3D
– Caractérisation des dispositifs élaborés dans une optique de fiabilité et longévité.

Le travail demandé est pluridisciplinaire, impliquant des connaissances acquises ou qu’il faudra développer, d’une part en rhéologie des matériaux, physico-chimie des surfaces et interfaces, et d’autre part dans le domaine de la conception de circuits électronique et RF. Ces compétences permettront le développement, par procédés d’impression, de circuits électronique 3D et systèmes de communication sans fil nouvelle génération, depuis leur conception jusqu’à la réalisation et la caractérisation.

PROFIL DU CANDIDAT :
De formation préférentiellement physique appliquée, le candidat devra aborder des aspects à la fois matériaux (rhéologie, physicochimie,…), modélisation électromagnétique et multi-physique, mais également électroniques (systèmes communicants, capteurs, antennes). Il devra faire preuve d’une grande curiosité du fait de l’aspect pluridisciplinaire du travail proposé. Il devra savoir construire une base de connaissances large, à la fois en théorie mais également en pratique, avec l’appui de l’ensemble des compétences constituées par Schneider Electric et des deux laboratoires Grenoblois.
De par l’ambition du sujet proposé, le doctorant sera amené à présenter ses travaux dans les grands congrès internationaux et à publier dans des revues majeures des domaines abordés.

REMUNERATION:
2200 € brut /mois

CONTACTS :

Nadège Reverdy-Bruas (Grenoble INP/LGP2) : nadege.reverdy@pagora.grenoble-inp.fr
Tan-Phu Vuong (Grenoble INP/IMEP-LaHC) :Tan-Phu.Vuong@minatec.grenoble-inp.fr

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, IMEP-LaHc
  • Laboratoire : IMEP-LaHc
  • Code CEA : IMEPLaHC-29102016-RFM
  • Contact : Vuongt@minatec.grenoble-inp.fr

Développement et étude des effets toxiques de nouveaux quantum dots, dans une approche safer-by-design

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2017

Offre n° SL-DRF-17-0209

Les quantum dots (QDs) sont des nanocristaux semi-conducteurs présentant des propriétés optiques particulièrement intéressantes. De ce fait ils sont aujourd’hui utilisés dans des écrans LCD, téléviseurs, cellules solaires et OLEDs. Les QDs actuellement incorporés dans ces produits sont à base de cadmium (Cd), métal connu pour ses effets toxiques, en particulier ses effets cancérigènes. En conséquence si ces équipements ne sont pas correctement recyclés, ils pourront libérer des métaux toxiques dans l’environnement. Les stratégies destinées à réduire ces effets toxiques consistent soit à limiter le relargage des métaux toxiques par addition d’une coquille de matériau inerte, tel que le ZnS, à la surface des QDs, soit à développer des QDs sans Cd, par exemple à base d’InP ou de CuInS2 ou CuInSe2. Dans le cadre du labex SERENADE (projet SAQADO), le but de cette thèse est de développer de nouvelles formulations de QDs dans une approche « safer-by-design ». Les effets toxiques de ces formulations seront alors testées sur des modèles de cellules de peau humaine (cytotoxicité, génotoxicité, stress oxydant etc.) soit à l’état brut, soit après vieillissement en enceinte climatique. Leurs propriétés physico-chimiques seront caractérisées (taille, composition, état d’agglomération/d’agrégation, dissolution etc.).

Ce projet pluridisciplinaire implique de la biologie cellulaire, des analyses physico-chimiques mises en œuvre sur des plateformes nationales telles que la plateforme de nanocaractérisation du CEA de Grenoble, la tomographie X au CEREGE à Aix en Provence, ou les lignes synchrotron de l’ESRF. De ce fait un profil de candidat possédant des compétences pluridisciplinaires est recherché, si possible centrées en biologie/biotechnologie/matériaux ou chimie/physico-chimie.

  • Mots clés : Physique de l'état condensé, chimie et nanosciences, Sciences du vivant, Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux, Toxicologie, INAC, SyMMES
  • Laboratoire : INAC / SyMMES
  • Code CEA : SL-DRF-17-0209
  • Contact : peter.reiss@cea.fr

Germanium doping of GaN-based nanostructures for LEDs

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2017

Offre n° SL-DRF-17-0248

The target of this thesis is to assess the advantages and physical limits of Ge doping of GaN as compared to Si doping, by analyzing Ge-doped thin films and NWs by means of cutting-edge structural characterization, namely Atom Probe Tomography (APT) and transmission electron microscopy (TEM), and correlating the structural/chemical features with the optical and electrical performance.

The nanostructures will be designed in view of their incorporation in GaN LED devices:

* (Al)GaN thin films and quantum wells: Ge is expected to increase the n-type GaN thickness before cracking. Side effects on resistivity and structural and optical properties are to be evaluated. The onset of DX behavior in AlGaN will be studied.

* GaN NWs: The potential improvement of the NW morphology and homogeneity of the dopant distribution are to be studied.

* Impact in the complete device structure: We will evaluate the effect of Ge doping on the uppermost layers of the LEDs, including the presence or not of segregation or memory effects.

  • Mots clés : Physique de l'état condensé, chimie et nanosciences, Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, Physique du solide, surfaces et interfaces, INAC, PHELIQS
  • Laboratoire : INAC / PHELIQS
  • Code CEA : SL-DRF-17-0248
  • Contact : eva.monroy@cea.fr

Mesure de transport dans les matériaux topologiques

Mail Sélection

Date de début : 1 septembre 2016

Offre n° SL-DRF-17-0278

L’objectif de la thèse est de comprendre au niveau fondamental les différents phénomènes non conventionnels qui sont présents dans les semi-métaux topologiques 3D récemment découverts à l’aide d’études expérimentales originales. Ainsi, le candidat sera impliqué dans les mesures de caractérisation (résistivité, pouvoir thermoélectrique, chaleur spécifique…) à très basse température et haut champ magnétique, l’analyse des données, et dans l’amélioration du dispositif expérimental. Il pourra aussi collaborer avec les autres personnes du laboratoire qui font des mesures complémentaires sur ces mêmes composés et il pourra être amené à réaliser des expériences sur grands instruments (LNCMI…).

Le candidat possèdera une formation solide en Physique de la matière condensée et/ou en mécanique quantique et une forte motivation pour le travail expérimental nécessitant une instrumentation complexe et délicate. Il deviendra autonome sur les techniques de cryogénie, de cristallogenèse et de caractérisation en s’appuyant dans un premier temps (stage master2) sur l’expertise des chercheurs au sein du laboratoire. Il participera activement aux discussions et au travail avec l’équipe impliquée dans son sujet de recherche.

  • Mots clés : Physique de l'état condensé, chimie et nanosciences, Physique du solide, surfaces et interfaces, INAC, PHELIQS
  • Laboratoire : INAC / PHELIQS
  • Code CEA : SL-DRF-17-0278
  • Contact : alexandre.pourret@cea.fr
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X