Vie de campus – Les faits marquants 2016


Décembre 2016

GreEn-ER : de l’ouverture au coupé de ruban

Opérationnel depuis un an, le pôle d’innovation sur l’énergie et les ressources renouvelables sera officiellement inauguré le 5 décembre. Chaque jour, GreEn-ER accueille 1 500 personnes : les étudiants d’Ense3 et des masters de l’UFR Phitem de l’UGA ainsi que les équipes du G2ELAB* et de l’institut Carnot Énergies du Futur. Depuis son ouverture, GreEn-ER accueille régulièrement des événements comme le colloque Hydro 21 ou les journées de l’AFIG. Cet automne, Ense3 y organise un cycle de 6 conférences publiques sur l’interculturalité.
À noter : le toit du bâtiment a récemment été équipé d’une station météo dotée de capteurs de pointe mesurant la puissance du rayonnement solaire. Les données récoltées, qui servent à la gestion technique, sont également exploitées par les chercheurs et les étudiants.
* Laboratoire de Génie électrique

FDSOI 22 nm : le Leti aux côtés de Globalfoundries

Le FinFET et le FDSOI sont aujourd’hui les deux technologies rivales pour continuer à miniaturiser les circuits CMOS en-deçà des 28nm. Et dans cette rivalité, la mobilisation des grands acteurs joue un rôle-clé. Aussi le Leti, qui mise sur le FDSOI depuis des années, vient de rejoindre 22FDXAccelerator.
Cet écosystème créé par le deuxième fondeur mondial, Globalfoundries, réunit une vingtaine d’industriels et d’instituts de recherche. Il fait la promotion des atouts du FDSOI : ultra-basse consommation, faible coût et meilleures performances en radiofréquence que le FinFet. Il génère briques techniques et brevets, pour encourager des donneurs d’ordres à changer de technologie pour le FDSOI.
Certains pionniers ont déjà fait ce choix : NXP pour sa nouvelle plateforme automotive, ou Sony pour ses prochains produits GPS.

Planning modifié pour la livraison de la plateforme photonique

La réception de la plateforme photonique (12 800 m2 sur six niveaux), prévue début novembre, a été repoussée à janvier au vu du retard pris sur les travaux et des résultats de certains tests. L’entreprise titulaire du marché doit mettre les bouchées doubles pour boucler le projet et terminer les travaux. Une équipe CEA dédiée suit le chantier de très près, jour après jour, pour s’assurer que le bâtiment respectera bien les spécifications.
Ces imprévus vont décaler d’au moins deux mois, à début mars, le début du déménagement des 230 collaborateurs du Leti/DOPT. A ce jour, ils sont installés dans cinq lieux différents et exploitent quelque 360 équipements de recherche. Le transfert de leurs activités est toujours envisagé sur l’année 2017, selon un planning en cours de mise à jour du fait du décalage.

 

Octobre 2016

Quatre portraits vidéo de chercheurs sur le site Inac

Des vidéos sont venues enrichir le site Internet d’Inac afin de le rendre plus vivant. Sur le site mais aussi sur YouTube, on peut ainsi visionner quatre portraits de scientifiques en recherche fondamentale qui ont accepté de sortir de leur habituelle discrétion. Filmés très simplement, ces témoignages donnent une dimension humaine à la recherche et décrivent en moins de quatre minutes quelques exemples des thématiques abordées dans les laboratoires de l’Institut. Une vidéo de présentation générale d’Inac a aussi été mise en ligne.
Conçues et réalisées par Julien Ridouard, un stagiaire en master de communication scientifique, ces premières vidéos devraient être suivies de nouveaux films dont les chercheurs, confirmés ou doctorants des cinq laboratoires d’Inac, auraient le rôle-titre.
À voir sur http://inac.cea.fr/ et sur la chaîne YouTube d’Inac

Une nouvelle résidence étudiante sur la Presqu’île

À cinq minutes de tram de Grenoble INP – Phelma et face à GreEN-ER, la nouvelle résidence de la Presqu’île scientifique accueille depuis septembre 300 étudiants. Elle a été baptisée Geneviève-Jourdain en hommage à la professeur de Grenoble INP, pionnière dans le domaine du traitement du signal, décédée en 2006.
La nouveauté de cet ensemble de 260 logements géré par le Crous ? Les 34 appartements T2 dédiés aux couples ou aux fratries. La résidence propose aussi des studios, des T4 en colocation ainsi que des logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. Équipé en WiFi, doté d’une salle de travail, d’un jardin et d’un local à vélos, le site dispose d’une salle de sport et d’un espace culturel.
Ouvert aux étudiants non résidents, il accueille également des locaux associatifs, une cafétéria et un centre de santé.

 

Juin 2016

La Plateforme de nanocaractérisation fête ses dix ans

Les trois instituts Leti, Liten et INAC, qui portent la Plateforme de nanocaractérisation (PFNC) célébreront ses dix ans en septembre. Ses collaborateurs et les principaux acteurs qui ont contribué à son développement seront réunis pour une journée scientifique et festive. L’occasion d’évoquer le passé et l’avenir de cette structure unique au monde. Elle permet d’accéder depuis un seul point d’entrée à une cinquantaine d’équipements couvrant un vaste champ de sujets de recherche.
Certains de ces équipements offrent les meilleures performances au monde, comme le Titan Ultimate, un MET à 0,5 angström de résolution. D’autres plus courants sont dotés de fonctions de pointe, comme ce MEB qui divise par deux les temps d’analyse en imagerie cristallographique. L’ensemble offre aux chercheurs de MINATEC un outil de travail hors pair.

Le Leti rejoint l’alliance mondiale Stanford System X

Depuis février, le Leti est devenu un membre actif de l’Alliance System X de Stanford. Ce réseau de haut vol rassemble 80 de ses professeurs et 21 très grandes sociétés comme Google, Ericsson ou Toshiba. Premier institut de recherche technologique à y rentrer, le Leti renforce le lien entre industriels et recherche académique.
Il dispose ainsi d’une visibilité unique sur les stratégies mondiales de R&D dans ses domaines d’activité. De plus, il se rapproche de Stanford et d’acteurs industriels majeurs, avec lesquels des projets collaboratifs pourraient voir le jour. Il a présenté en avril ses travaux sur les antennes et la radio pour les ondes millimétriques, aux côtés d’orateurs de China Mobile ou Intel. Courant mai, des chercheurs du Leti ont pris part à une conférence de l’Alliance System X.

 

Février 2016

CEA : Stéphane Siebert nommé directeur de la recherche technologique

Depuis le 1er janvier, Stéphane Siebert a succédé à Jean Therme en tant que directeur de la recherche technologique du CEA. Ingénieur de l’Ecole centrale de Paris, il a travaillé pendant 8 ans au CEA Grenoble comme thésard, puis comme ingénieur-chercheur. Il a ensuite participé pendant 6 ans à la création de Corys, société essaimée du CEA, puis occupé pendant 12 ans des postes de direction à la mairie de Grenoble.
Depuis son retour au CEA en 2007, il a travaillé sur des grands projets : création de MINATEC et de GIANT, déploiement des plates-formes régionales de transfert technologique de CEA Tech… Son action s’inscrira donc dans la continuité de celle de Jean Therme, qui l’épaulera en tant que conseiller spécial et reste directeur délégué aux énergies renouvelables auprès de l’administrateur général du CEA.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X