Amélioration de l’efficacité énergétique dans les systèmes « cell-free massive MIMO »

Publié le : 18 janvier 2022

Le “cell-free massive MIMO (CF-mMIMO)” émerge comme étant la technologie la plus prometteuse pour la prochaine/sixième génération (6G) des réseaux radio mobiles. L’idée du CF-mMIMO est d’utiliser plusieurs point d’accès (PAs) qui partagent un grand nombre d’antennes et servent simultanément plusieurs utilisateurs avec un gain de diversité élevé. Le CF-mMIMO peut théoriquement atteindre un niveau considérable d’efficacité spectrale et d’efficacité énergétique.

Néanmoins, le CF-mMIMO ne peut être économiquement attractif que si son implémentation est basée sur du matériel à faible coût qui, cependant, génère des imperfections matérielles sévères. Ces imperfections affectent les performances du système et leur compensation est considérée le défi majeur dans la pratique.

L’objectif principal du postdoc est d’explorer le potentiel des méthodes d’optimisation distribuée et des algorithmes de « machine learning (ML) » pour compenser les effets néfastes causés par les imperfections matérielles (HWI) et améliorer ainsi l’efficacité énergétique globale du système. Le postdoc étudiera des solutions de traitement de signal numériques sophistiquées exploitant la mitigation des HWI dans des transceivers énergétiquement efficients, afin d’atteindre une amélioration de consommation énergétique significative pour le système CF-mMIMO.

Le candidat doit détenir un doctorat en télécommunications, couches basses. Il/elle devra démontrer diverses compétences en traitement du signal, Machine Learning et mathématiques. Une connaissance préalable des systèmes MIMO massif est souhaitable. Logiciels de programmation : Matlab, Python.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X