Concentration et capture de pathogènes en conditions homogènes dans un microsystème

Publié le : 14 mars 2021

La recherche de pathogènes (toxines, virus, bactéries, spores fongique), que ce soit par des tests immunologiques ou biomoléculaires, est souvent limitée par la préparation des échantillons recueillis. Ceux-ci sont souvent trop dilués et nécessitent une étape de concentration pour déceler de façon précoce une contamination. Ils peuvent aussi contenir des interférents susceptibles de fausser les résultats des tests en conduisant à des faux-positifs ou des faux-négatifs. Ces éventuels interférents doivent être neutralisés ou éliminés par des lavages, au risque de diluer les échantillons ; une étape de concentration est alors de nouveau nécessaire. Ce travail de préparation d’échantillon est couramment réalisé en laboratoire mais il est délicat à mettre en œuvre au sein d’un microsystème d’analyse biologique. Les innovations dans le domaine permettront d’avoir des dispositifs adaptés à un diagnostic rapide, sur le terrain, par des personnes non expertes. De tels dispositifs pourront être, par exemple, employés pour déceler des allergènes dans des boissons ou des aliments, pour alerter d’un risque de contamination via l’eau ou l’air.

Le sujet de thèse proposé s’inscrit dans un projet de mise en œuvre original d’écoulements au sein d’un canal microfluidique pour améliorer la capture et la concentration de pathogènes, aussi bien des microorganismes que des allergènes et des toxines. Le procédé qui sera étudié vise d’une part à contourner les problèmes de colmatage que présentent les filtres et les puces dites à piliers. Il vise d’autre part à accélérer les tests d’analyses biologiques dans un système compact et autonome.

Le laboratoire recherche pour ce projet un(e) étudiant(e) motivé(e) par un travail expérimental en microfluidique sous-tendu par une compréhension fine des phénomènes physiques en jeu. En complément une connaissance des tests classiques de biologie moléculaire et des tests immunologiques sera appréciée. Des compétences en simulation numérique sont également un atout pour candidater au sujet proposé.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X