Dispositifs intégrés couplant micro-aiguilles et bioélectrodes pour la détection électrochimique transdermique

Publié le : 12 mars 2020

Les capteurs électrochimiques suscitent un intérêt considérable en raison de leur immense potentiel de surveillance portable et rapide de la santé des personnes. Les dispositifs actuels sont limités à la détection d’un seul analyte (principalement du glucose) dans des biofluides, sur de courtes périodes, en utilisant une collecte d’échantillons invasive. Dans cette thèse, nous proposons de combiner la technologie des capteurs électro-enzymatiques à un échantillonnage de fluide interstitiel à base de micro-aiguilles (MN), peu invasif et indolore, pour la détection rapide de différents biomarqueurs (par exemple, le glucose et le nitrate). L’objectif est d’établir une plate-forme sensible et pratique pour la détection des analytes afin d’améliorer le profilage métabolique du diabète et des maladies cardiovasculaires. Cette thèse explorera l’utilisation de microaiguilles formant un hydrogel (par exemple à base de polysaccharides) couplées à des systèmes à une / deux bioélectrodes pour la transduction de signaux électrochimiques. Les propriétés mécaniques et structurelles de la phase polymère, et les performances des capteurs, seront caractérisées et optimisées. Des tests de tolérance seront effectués avec les premiers prototypes sur des rongeurs. La thèse se déroulera au DTBS CEA Grenoble, ainsi qu’au Dpt. de Chimie Moléculaire (UGA, collab. Dr. Gross). Le candidat sera titulaire d’un Master 2 en Chimie, spécialité chimie des polymères, biomatériaux ou électrochimie.

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X