Système optofluidique pour le suivi d’un organoide sur puce

Publié le : 14 mars 2021

Le contexte de la thèse concerne la culture et le suivi d’organoïdes sur puce. Ces nouveaux modèles cellulaires 3D offrent l’opportunité d’étudier in vitro les mécanismes fondamentaux à l’œuvre dans les tissus et de développer des thérapies innovantes. L’objectif est de développer un nouveau système microfluidique intégrant une lecture optique simple, robuste et compact pour le suivi in situ de l’évolution du sécrétome pendant la phase de culture en choisissant comme modèle la culture d’ilots de Langherans. Ces cellules, formant le pancréas sont au coeur de la recherche thérapeutique contre le diabète. Pour atteindre notre objectif, nous proposons de combiner deux approches au sein d’une puce microfluidique : une puce de capteurs à cristaux photoniques compatibles avec une lecture optique sans lentille (LED + CMOS), et une technologie microfluidique intégrant une membrane élastique actionnée pneumatiquement. Les verrous principaux concernent la sensibilité des capteurs, l’intégration de la puce optique et le prélèvement des aliquots sans perturbation de l’organoïde.

La thèse se déroulera dans deux laboratoires complémentaires : le CEA-LETI (microfluidique, technologie), et l’INL (capteurs photoniques). S’agissant d’un sujet pluridisciplinaire, nous recherchons un candidat avec des solides bases en physique et /ou sciences des matériaux et qui pourra s’approprier facilement les aspects biologiques et microfluidique (formation ingénieur ou master en biophysique).

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X