2016-2020 : la FMNT monte en puissance

Catégorie(s) : Actualités, Evenements, MINATEC, Recherche, Vie de campus

Publié le : 1 avril 2016

Renouvelée le 1er janvier dernier pour cinq ans, la Fédération des micro nano technologies (FMNT) en a profité pour attirer les équipes de trois nouveaux laboratoires et porter son effectif à près de 500 collaborateurs, soit 30 % de croissance. Elle rejoint les structures de recherche françaises les plus importantes en microélectronique et nanotechnologies.

Jusqu’en 2015, la FMNT comprenait le LTM, le LMGP, l’IMEP-LaHC et une partie du G2ELab. S’y ajoutent désormais SPINTEC, deux équipes de TIMA et une autre du LCIS, à Valence.

5 axes stratégiques et 7 laboratoires

Le nouvel ensemble, dirigé par Mireille Mouis (IMEP-LaHC), s’organise selon cinq axes stratégiques : micro-électronique, composants et systèmes télécoms, dispositifs de mesure intégrés, matériaux et composants pour l’énergie, composants et systèmes pour la santé. Cette liste montre à elle seule combien les thèmes de recherche de la FMNT se sont diversifiés ces dernières années.

Les 7 laboratoires se fixent pour objectif de mieux exploiter leurs synergies, de renforcer les axes de travail transverses et de bâtir des réponses communes aux appels à projets européens. Cette dynamique avait été amorcée sur certaines thématiques pendant le précédent contrat quinquennal. Elle sera amplifiée et généralisée.

L’accès aux moyens de caractérisation fonctionnelle va être facilité par la mise en place de la plateforme OPERA, qui offrira un accès centralisé pour les extérieurs. Enfin, la FMNT se dotera d’un nouveau site web pour améliorer sa visibilité.

Contact : mouis@minatec.grenoble-inp.fr

Share on FacebookTweet about this on Twitter
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X