Offres de Thèses, Stages et Post-docs

nombre d'offres : 14

Stage Post-doctoral : Surfaces multi-architecturées à mouillabilité contrôlée

Mail Sélection

Date de début : 1 novembre 2017

Offre n° LMGP-09-2017

Stage Post-doctoral : Surfaces multi-architecturées à mouillabilité contrôlée
Contexte du projet :
Ce stage post-doctoral est financé par le labex CEMAM.
Les surfaces à mouillabilité contrôlée présentent un grand intérêt dans de nombreux
domaines applicatifs tels que l’auto-nettoyage, l’antibuée, la captation d’eau depuis l’atmosphère
ou encore la prévention du développement bactérien.
Notre groupe développe depuis plusieurs années des revêtements permettant d’obtenir des
surfaces superhydrophobes ou superhydrophiles. Notre approche est basée sur la combinaison
de méthodes de chimie douce, par exemple la croissance de nanofils en solution liquide suivie
d’une étape de fonctionnalisation de surface via des méthodes sol-gel. Ainsi, nous sommes en
mesure de fonctionnaliser différents types de surfaces afin de leur conférer un angle de contact
avec l’eau nettement supérieur à 160°. Ces surfaces se caractérisent également par un angle de
roulage inférieur à 1° [1]. Par la suite, les conditions de synthèse de ces revêtements ont été
optimisées afin de préserver les propriétés optiques des substrats fonctionnalisés. Ainsi, nous
sommes désormais en mesure de réaliser des revêtements qui sont à la fois superhydrophobes et
transparents. Outre leurs performances intrinsèques, ces revêtements possèdent également
l’avantage de ne pas utiliser de composés fluorés, ce qui rend ces surfaces compatibles avec des
applications en lien avec la biologie. Ce savoir-faire a conduit notre groupe à participer au projet
international NSF-ANR REACT1. L’un des buts de ce projet est de réaliser des revêtements
possédant des zones superhydrophiles et d’autres superhydrophobes afin de condenser l’eau
présente dans l’atmosphère puis de la guider jusqu’à une zone où elle pourra être collectée, ceci
tout en préservant ces surfaces d’un développement bactérien.
Bien que très performants, les revêtements développés au LMGP nécessitent encore
quelques développements en vue de les rendre compatibles avec des applications industrielles.
Ainsi, alors que les revêtements superhydrophiles gardent un angle de contact avec l’eau de 0°
pendant plusieurs mois, l’angle de contact des revêtements superhydrophobes diminue en
quelques jours, conduisant ces surfaces d’un régime superhydrophobe dit de « Cassie-Baxter »,
i.e. parfaitement déperlant, à un régime dit de « Wenzel », i.e. non déperlant. Plusieurs études
ont montré que ce phénomène est spontanément irréversible et nécessite une énergie importante
afin d’évaporer l’eau ainsi condensée [2-3]. Toutefois, des travaux récents, conduits par un
groupe avec lequel nous collaborons dans le cadre du projet REACT, ont montré que cette eau
condensée peut-être évaporée en conditions ambiantes grâce à l’usage d’une morphologie multiéchelle
adaptée et même qu’il est possible de conserver le caractère superhydrophobe de surfaces
immergées dans l’eau jusqu’à une pression de 68 bars [4].
1 https://react.seas.upenn.edu/
Travail demandé :
Sur la base de nos travaux préliminaires, et en accord avec les résultats récents parus dans
la littérature, le travail consistera, dans un premier temps, à maintenir la superhydrophobie de
nos revêtements. Par la suite, ces revêtements superhydrophobes seront combinés avec des
revêtements superhydrophiles afin de réaliser des surfaces ayant une mouillabilité spatialement
contrôlées. Finalement, l’aptitude de ces surfaces à mouillabilité contrôlée à collecter l’eau
atmosphérique ainsi qu’à prévenir le développement bactérien sera étudiée. Afin de réaliser des
surfaces multi-architecturées à mouillabilité contrôlée, l’approche privilégiée se basera sur la
combinaison de réseaux de nanofils de ZnO organisés selon différents motifs, imprégnés de
nano-billes de TiO2, le tout hydrophobisé à l’aide d’hexadecyltrimethoxysilane (C16).
Compétences attendues :
Le (la) candidat(e) aura de fortes compétences en synthèse de matériaux inorganiques par
voie liquide et en fonctionnalisation de surface ainsi qu’en caractérisation de matériaux. De
bonnes capacités de synthèse des résultats, ainsi que de bonnes qualités rédactionnelles en
anglais et des facilités de présentation à l’oral sont requises.

Cadre de travail : Labex CEMAM et projet international REACT
Laboratoires : LMGP en collaboration avec le LEPMI et le Liphy
Début souhaité : Automne 2017
Candidature : CV + lettre de motivation + références à David.Riassetto@grenoble-inp.fr

Offre Postdoc – Matériaux superhydrophobes (002)Références bibliographiques :
[1] Holtzinger C, Niparte B, Wächter S, Berthomé G, Riassetto D, Langlet M.
“Superhydrophobic TiO2 coatings formed through a non-fluorinated wet chemistry route”.
Surface Science 2013, 617: 141 – 148.
[2] Sbragaglia M, et al., “Spontaneous breakdown of superhydrophobicity”. Phys Rev Lett 2007,
99(15):156001.
[3] Papadopoulos P, Mammen L, Deng X, Vollmer D, Butt HJ, “How superhydrophobicity
breaks down”. Proc Natl Acad Sci USA 2013, 110(9):3254–3258.
[4] Prakash S., Xi E., Patel A.J., “Spontaneous recovery of superhydrophobicity on nanotextured
surfaces”, Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America
2016, vol. 113 no. 20: 5508–5513

  • Mots clés : Chimie des matériaux, couches minces, Matériaux, Nanocaractérisation, Physique des matériaux, Sciences et technologie des matériaux, Matériaux, Matériaux et applications, Physique du solide, surfaces et interfaces, LMGP
  • Laboratoire : LMGP
  • Code CEA : LMGP-09-2017
  • Contact : david.riassetto@grenoble-inp.fr

Imagerie RX de couleur avec sources distribuées : une nouvelle architecture pour la tomographie

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2017

Offre n° PsD-DRT-17-0074

L’arrivée sur le marché de nouvelles sources à Rayons X distribuées ouvre des perspectives inédites dans le domaine de l’imagerie médicale. L’objectif est de proposer une nouvelle architecture d’acquisition tomographique en rupture associant les nouvelles sources RX distribuées couplées à un détecteur spectrométrique à haute résolution spatiale de petite taille. Une telle architecture de tomographie à géométrie inversée permettra de bénéficier de l’apport des détecteurs spectrométriques pour la tomographie en termes de qualité d’image, de réduction de la dose et de quantification des tissus biologiques, tout en relâchant la contrainte sur la taille du capteur.

Le travail du PostDoc consistera à dimensionner la chaîne d’acquisition image et à développer et mettre en œuvre des algorithmes de reconstruction avancés tirant profit de la richesse d’information fournie par le détecteur spectral. Des problèmes liées à la modalité, tel que le faible nombre de projections, les champs de vue incomplets ou encore les artéfacts métalliques ou le rayonnement diffusé sont à prendre en compte.

  • Mots clés : Sciences du vivant, Sciences pour l'ingénieur, Imagerie médicale, Mathématiques - Analyse numérique - Simulation, DTBS, Leti
  • Laboratoire : DTBS / Leti
  • Code CEA : PsD-DRT-17-0074
  • Contact : andrea.brambilla@cea.fr

Biomatériaux pour applications médicales

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2017

Offre n° PsD-DRT-17-0082

De nombreuses activités du LETI-DTBS axées sur les dispositifs médicaux ou les systèmes d’administration de médicaments exigent l’utilisation de biomatériaux intelligents innovants. En particulier, le post-doctorant fera partie d’un projet Leti HEALTH / Clinatec développant un dispositif médical résorbable pour la délivrance locale d’Ingrédients Pharmaceutiques Actifs pour traiter la rechute après la chirurgie du glioblastome. Sur la base de notre savoir-faire antérieur, et grâce à son expertise, il prendra en charge la formulation et les caractérisations du matériau biodégradable et proposera des solutions innovantes pour la libération contrôlée des médicaments à partir des matrices. Il/Elle travaillera également en étroite interaction avec les biologistes et les cliniciens pour une évaluation plus approfondie des matériaux sur modèles cellulaires ou animaux.

  • Mots clés : Physique de l'état condensé, chimie et nanosciences, Sciences du vivant, Biotechnologies, nanobiologie, Matière ultra-divisée, physico-chimie des matériaux, DTBS, Leti
  • Laboratoire : DTBS / Leti
  • Code CEA : PsD-DRT-17-0082
  • Contact : severine.vignoud@cea.fr

Conception d’architectures innovantes de récepteurs et émetteurs ultrasons totalement intégrables dans les technologies silicium

Mail Sélection

Date de début : 1 septembre 2017

Offre n° PsD-DRT-17-0070

Les nouvelles technologies PMUT/CMUT permettent d’envisager la réalisation de nouveaux systèmes ultrasonores avec de fortes densités d’intégration capteurs. Avec une électronique et un traitement adaptés, ces systèmes peuvent se montrer tout aussi performants et plus faible consommation que les systèmes de radars classiques.

Le PostDoctorat consistera à concevoir une électronique intégrée et optimisée permettant une adaptation dynamique de la matrice de capteurs au niveau de la réception comme de l’émission. L’interaction étroite avec les technologues et les experts des systèmes radars devra aboutir à une optimisation conjointe du transducteur PMUT/CMUT et de l’électronique aboutissant à une solution optimale en consommation et adaptée à la l’approche matricielle.

Le candidat doit avoir une expérience significative en conception de circuits intégrés analogiques et mixtes idéalement sous environnement Cadence. Le travail se déroulera au sein d’une équipe de concepteurs analogiciens et numériciens.

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, DACLE, Leti
  • Laboratoire : DACLE / Leti
  • Code CEA : PsD-DRT-17-0070
  • Contact : franck.badets@cea.fr

Etude in situ et operando des mécanismes de vieillissement de batteries Li-ion à électrodes à base de silicium par des techniques couplées de diffusion du rayonnement et de caractérisations électrochimiques

Mail Sélection

Date de début : 1 avril 2017

Offre n° PsD-DRF-17-0006

An 18-month post-doctoral position is offered at the Institute for Nanoscience and Cryogenics (INAC) at Grenoble, France. INAC is a joint CEA-UGA research institute. It is a major actor in fundamental research on condensed matter, soft matter and cryogenics. Research programs on energy conversion and storage are focused on the characterization of the structure and properties of nanomaterials using cutting-edge techniques, including Large Scale Facilities.

The post-doctoral position is offered in the framework of a European H2020 project dedicated to develop Silicon-based Lithium-ion batteries with improved operation time. Our task is to provide understanding of ageing mechanisms in composite electrodes by means of cutting-edge in situ and operando scattering techniques on lab instruments and at world-class Large Scale Facilities (synchrotron radiation and neutrons), coupled with electrochemical characterizations.

  • Mots clés : Physique de l'état condensé, chimie et nanosciences, Sciences pour l'ingénieur, Chimie physique et électrochimie, Matériaux et applications, INAC, SyMMES
  • Laboratoire : INAC / SyMMES
  • Code CEA : PsD-DRF-17-0006
  • Contact : sandrine.lyonnard@cea.fr
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X