Offres de Thèses, Stages et Post-docs

nombre d'offres : 55

Détection et localisation de défauts dans un câble multiconducteur

Mail Sélection

Date de début : 1 septembre 2019

Offre n° SL-DRT-19-0758

Le bon fonctionnement d’un réseau de distribution dépend de la capacité à détecter rapidement l’apparition de défauts, tels que décharges, court circuits ou encore la pénétration d’humidité dans les câbles. Si la nature de ces défauts dépend du contexte applicatif, les techniques utilisées pour les détecter reposent essentiellement sur la capacité à solliciter un câble avec des signaux de test, et à monitorer l’apparition de signaux de réponse qui témoigneraient de l’existence d’une modification dans les câbles. Alors que cette approche est claire dans le cas de câbles standards constitués de deux conducteurs, le cas des câbles multiconducteur reste plus complexe à traiter. En effet, appliquer des signaux de test à une paire de conducteurs entraîne typiquement une excitation parasite de conducteurs proches, à cause du couplage électromagnétique qui les relie.

Ce phénomène peut considérablement complexifier l’interprétation des résultats d’un test, en créant une ambiguïté dans l’identification du conducteur défaillant, car plusieurs conducteurs peuvent se coupler à ceux effectivement sous test.

Dans cette thèse, le couplage sera au contraire considéré comme une opportunité, car il permet de sonder un nombre plus important de conducteurs en même temps. L’ambigüité intrinsèque à une telle proposition peut être levée en répétant les tests sur plusieurs paires de conducteurs. Il apparaît alors intéressant de définir des stratégie de choix optimal des conducteurs à tester afin de couvrir le plus large nombre de conducteurs voisins, sans pour autant tester toutes les combinaisons possibles. Dans ce sens, cette proposition se veut parcimonieuse, introduisant la notion de surface efficace de test couverte à partir d’une paire de conducteurs.

Une stratégie de décision prometteuse pour l’identification d’un conducteur défaillant est offerte par les approches basées sur les arbres et graphes de classification Bayésiens. Ces outils permettent de croiser les informations obtenus afin d’identifier une modèle explicatif, ici le conducteur défaillant. Parmi les avantages de cette approche nous pouvons compter leur capacité à intégrer des informations qualitatives, comme la typologie du défaut, et le fait de fournir un résultat formulé en termes de probabilités associées à chaque scénario possible, ce qui permet de nuancer l’interprétation des résultats et d’en évaluer la fiabilité, contrairement aux méthodes purement numériques.

Il sera alors nécessaire de procéder à un travail préparatoire, permettant d’évaluer la probabilité à priori d’observer des signaux parasites à partir d’un défaut sur un conducteur voisin. Ce travail se basera sur l’étude de la théorie des lignes et fournira le lien entre les aspects physiques de la propagation multiconducteur et les observables considérées pendant les tests.

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electromagnétisme - Electrotechnique, Mathématiques - Analyse numérique - Simulation, DACLE, Leti
  • Laboratoire : DACLE / Leti
  • Code CEA : SL-DRT-19-0758
  • Contact : moussa.kafal@cea.fr

Sécurisation par co-design matériel / logiciel contre les attaques par injection de fautes

Mail Sélection

Date de début : 1 septembre 2019

Offre n° SL-DRT-19-0748

Cette thèse sera centrée sur l’articulation du matériel et du logiciel

pour la conception de mécanismes de protection contre les attaques

physiques, en particulier les attaques par injection de fautes. On

cherchera à apporter des solutions de sécurisation génériques,

applicables quelque soit la nature du composant logiciel cible, tout

en sachant exploiter des mécanismes matériels de sécurité lorsqu’ils

sont présents. L’objectif est de modifier conjointement la

micro-architecture du processeur et de tirer parti des possibilités de

transformation et d’optimisation de code offertes par un compilateur

pour concevoir de nouveaux schémas de protection sûrs et efficaces.

Cette thèse est financée par le projet ANR COFFI, qui démarrera en

février 2019 (durée 42 mois).

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Informatique et logiciels, DACLE, Leti
  • Laboratoire : DACLE / Leti
  • Code CEA : SL-DRT-19-0748
  • Contact : damien.courousse@cea.fr

Conception, simulation, fabrication et caractérisation d’un CUBE logique/mémoire dédié au calcul dans la mémoire

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2019

Offre n° SL-DRT-19-0747

Pour répondre à différents enjeux scientifiques et sociétaux, les circuits intégrés de demain doivent gagner en efficacité énergétique. Or, la majorité de leur énergie est aujourd’hui consommée par les transferts de données entre les blocs mémoire et logique dans des architectures circuit de type Von-Neumann. Une solution émergente et disruptive à ce problème consiste à rendre possible des calculs directement dans la mémoire (« In-Memory Computing »). Les nouvelles technologies de mémoires résistives non-volatiles et de transistors à nanofils de silicium développées au LETI et intégrées en 3D permettraient de proposer pour la première fois une solution technologique performante et viable à un calcul intensif dans la mémoire.

Le LETI s’est vu attribué une bourse de recherche prestigieuse de l’European Research Council (ERC). Ce projet sera transverse: de l’application à l’implémentation technologique, en passant par le logiciel et le circuit. Le but est de créer des nano-fonctionnalités en mixant à très faible échelle des dispositifs logiques et mémoires à très grande densité et très grosses capacités. Un accélérateur circuit de In-Memory-Computing sera conçu et fabriqué au LETI, permettant d’améliorer les performances énergétique d’un facteur 20 par rapport à un circuit Von-Neumann de l’état de l’art.

Cette technologie qui apporte de l’intelligence dans la mémoire devrait non seulement révolutionner les applications telles que l’Intelligence Artificielle, l’apprentissage machine, l’analyse de données mais pourrait aussi constituer le cœur des futurs circuits intégrés de demain, visant la basse consommation ou la forte efficacité énergétique.

La thèse proposée s’inscrit dans ce projet et vise a concevoir, simuler, fabriquer et caractériser un CUBE logique/mémoire dédié au « In-Memory-Computing ».

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, DCOS, Leti
  • Laboratoire : DCOS / Leti
  • Code CEA : SL-DRT-19-0747
  • Contact : francois.andrieu@cea.fr

Développement de nanofils conducteurs à base d’une matrice d’ADN

Mail Sélection

Date de début : 1 novembre 2019

Offre n° SL-DRF-19-0746

En raison des dimensions nanométriques de la double hélice d’ADN (diamètre de 2 nm), cette molécule d’origine naturelle apparait comme un chassis prometteur pour la métallisation et la production à bas coûts de nanofils métalliques. Depuis les premières preuves de concept publiées il y a une vingtaine d’année, de nombreux efforts ont été produits pour obtenir des nanofils de plus en plus fin à partir d’une matrice d’ADN, tout en montrant des propriétés de conductivité satisfaisantes. En collaboration avec un autre laboratoire grenoblois (LMGP, INP-Grenoble), nous souhaitons développer une voie alternative pour la production de nanofils d’ADN métallisés par Atmospheric Pressure Spatial Atomic Layer Deposition (AP-SALD). Plusieurs métaux seront utilisés, et en particulier l’or et le cuivre. Ce nanomatériau sera ensuite fonctionnalisé, et conjugué à d’autres biomolécules afin de tirer profit de l’immense surface développée présentée par ces nanostructures. Ce projet de doctorat a donc pour objectif de synthétiser, développer et caractériser un nouveau matériau dont les propriétés intrinsèques seront modulables grâce à l’ADN. Un des objectifs principaux sera alors le design de surfaces greffées par des enzymes, dont les applications seraient de première importance, notamment pour la production de biopiles de nouvelle génération.

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Matériaux et applications, INAC, SyMMES
  • Laboratoire : INAC / SyMMES
  • Code CEA : SL-DRF-19-0746
  • Contact : yoann.roupioz@cea.fr

Modélisation, fabrication et caractérisation de microlasers pour les communications de données

Mail Sélection

Date de début : 1 octobre 2019

Offre n° SL-DRT-19-0676

Les besoins en communications de données ont explosé ces dernières années. Pour répondre à cette demande, les liaisons optiques utilisées pour les communications longues distances sont maintenant déployées pour des distances moyennes, dans les datacenters. Les composants fabriqués en photonique Si répondent à ces besoins : ils bénéficient des technologies CMOS permettant ainsi des coûts faibles de fabrication, des performances élevées et d’excellents rendements. Le CEA/Leti, fort de son expertise sur les technologies de report de couche, transfère des matériaux IIIV (type InP, à gap direct) sur les circuits photoniques en Si permettant ainsi d’intégrer des sources lumineuses. L’objectif de cette thèse est d’apporter une solution inédite à la gestion des communications très courtes distances (inter-puces, intra-puces) en réalisant, sur Silicium, des microlasers à membrane III-V à hétéro-structure enterrée, bénéficiant du report de III-V pour la ré-épitaxie des contacts. Ce type de microlaser permet de répondre aux nombreux défis des liens très courtes distances grâce à un compromis efficacité/compacité supérieur à l’état de l’art des lasers datacom tout en étant compatibles avec les lignes de fabrication CMOS. L’étudiant aura la charge de (i) dimensionner les microlasers grâce aux outils de simulations numériques disponibles au laboratoire puis (ii) fabriquer ces microlasers en s’appuyant sur les plateformes technologiques du CEA/Leti et enfin (iii) de caractériser électro-optiquement les composants.

  • Mots clés : Sciences pour l'ingénieur, Electronique et microélectronique - Optoélectronique, Optique - Optique laser - Optique appliquée, DOPT, Leti
  • Laboratoire : DOPT / Leti
  • Code CEA : SL-DRT-19-0676
  • Contact : karim.hassan@cea.fr
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X