Innovation et société – Les faits marquants 2020

Décembre 2020

Ingénieuses 2020 : Grenoble INP, « l’école la plus engagée »

Le 1er octobre, le jury du 10e concours Ingénieuses orchestré par la CDEFI*, a décerné à Grenoble INP le trophée de « l’école la plus engagée » pour son projet Genre INP’lication.
Portée par Céline Ternon, chargée de mission égalité Femmes-Hommes, cette opération englobait un ensemble d’actions mises en place dans plusieurs écoles. L’objectif commun étant de questionner les stéréotypes de genre et les inégalités qui demeurent vivaces dans le monde du travail, bien qu’ils reculent dans les écoles d’ingénieurs.
À Phelma, l’action menée a pris la forme d’une journée de partage d’expériences et de réflexion. Organisé au mois de février pour les élèves de 2e année, l’évènement proposait une conférence sur les atouts de la mixité et cinq ateliers variés, dont un sur le thème de l’égalité Femme-Hommes.
* Conférence des directeurs des écoles française d’ingénieurs
Contact : celine.ternon@grenoble-inp.fr

 

Octobre 2020

Bernard Diény et Spintec entrent au Computer History Museum

Bernard Diény, directeur scientifique de Spintec, apparaît désormais dans les ressources audiovisuelles du Computer History Museum (Californie). En 1989, il avait travaillé pendant 18 mois en tant que visiteur scientifique chez IBM. Cette collaboration avait donné naissance à la vanne de spin et à de nouveaux matériaux magnétorésistifs. On les retrouve aujourd’hui sur les milliards de têtes de lecture de disques durs vendues chaque année dans le monde.
Interviewé avec trois de ses collègues de l’époque, Bernard Diény évoque aussi la création de Spintec et les avancées majeures du laboratoire sur les MRAM. Celles-ci sont produites aujourd’hui en volume par Samsung, TSMC, Global Foundries etc. Le Computer History Museum offre ainsi une reconnaissance internationale à ces avancées made in France.
Contact : bernard.dieny@cea.fr

 

Avril 2020

Le CEA en première ligne pour le masque OCOV

Fermé le 16 mars en raison du confinement, le bâtiment Y.Spot a partiellement rouvert dès le lendemain pour participer à la création de masques réutilisables, destinés au départ au CHU de Grenoble. L’aventure, portée par un collectif d’acteurs d’Auvergne – Rhône-Alpes*, a débuté par une étape de design. Elle a mis à contribution une équipe Y.Spot et des spécialistes en médias filtrants du Liten. Après la fabrication de prototypes sur imprimante 3D et quatre itérations avec le CHU, l’industrialisation et la production ont commencé début avril.
Baptisé OCOV, ce masque est réutilisable jusqu’à cent fois grâce à ses cinq filtres lavables. Son taux de fuite est cinq fois plus faible que celui d’un masque FFP2. Le CEA Grenoble en a commandé 5000 pour ses collaborateurs.
Contact : philippe.caillol@cea.fr

Y .Spot, l’innovation ouverte en action

Intégrer utilisateurs et usages finaux à la conception, regrouper chercheurs et professionnels de différentes disciplines, passer d’un concept à une solution pré-industrielle en 18 mois : le bâtiment Y .Spot, inauguré fin janvier, est dédié à l’innovation ouverte et agile. Il propose sur 3 300m2  un showroom, un atelier de prototypage, des espaces modulables, des outils de travail collaboratifs, et héberge les équipes d’accompagnement à l’innovation du CEA de Grenoble.
Une dizaine de projets-tests ont été réalisés en 2019 avec des partenaires industriels, par exemple Rossignol ou Sade. L’objectif est de doubler ce chiffre dès cette année. À partir de 2022, les entreprises qui souhaitent se rapprocher de ce modèle pourront s’installer dans Y .Spot Partners, un bâtiment extérieur au CEA de 10 000 m2 qui va être construit.
Contact : claire-noel.bigay@cea.fr

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X