Éducation – Les faits marquants 2018

Décembre 2018

Joli doublé pour l’équipe grenobloise d’iGEM

Fin octobre, l’équipe pluridisciplinaire grenobloise à laquelle appartenaient des étudiants de Phelma est revenue doublement récompensée de la finale du concours de biologie synthétique iGEM, qui se déroulait à Boston.
Dédié à la phagothérapie, leur projet «Phagyzer» a été distingué par une médaille de bronze et une sélection remarquée dans la catégorie Best hardware. En quelques mois, les Grenoblois ont en effet mis au point un liquid handler capable d’extraire et de purifier un échantillon d’ADN. En revanche, le temps leur a manqué pour réaliser les étapes d’identification des bactéries pathogènes et des phages susceptibles de les détruire.
L’équipe iGEM 2019 poursuivra-t-elle ces travaux ou Phagyzer deviendra-t-il un projet entrepreneurial ? Les coéquipiers devraient en décider rapidement.
Contact : charles.jabour@grenoble-inp.org

 

Octobre 2018

Phelma : les chiffres de la rentrée 2018

Pas de grands changements cette année pour Grenoble INP – Phelma qui affiche des niveaux de recrutement légèrement supérieurs à ceux de la rentrée 2017 et totalise 370 étudiants, dont un quart d’étudiantes, en première année.
Bien qu’elles soient mesurées, deux progressions sont cependant à noter. Côté apprentissage d’abord, avec une cohorte de 25 jeunes pour le cursus Microélectronique et Télécom (MT) cette année, alors qu’ils étaient 21 en 2017 et 14 en 2016. Côté Prépa des INP ensuite : 45 étudiants (contre 38 l’an passé) sont issus des classes préparatoires des INP de Bordeaux, Nancy, Toulouse et Grenoble.
Pour le reste, 73 % des nouveaux élèves ingénieurs sont passés par les classes préparatoires aux grandes écoles. 13 % d’entre eux ont été admis sur titre après avoir obtenu un DUT, un BTS ou une licence.
Contact : alexis.sableaux@phelma.grenoble-inp.fr

 

Juin 2018

2018, une année record pour Nano@school

Organisé depuis 2010 sur MINATEC, le programme du CIME Nanotech destiné aux lycéens de 1ère S a accueilli cette année près de 800 élèves venus de 25 lycées, dont trois étrangers. Jamais il n’avait enregistré un tel niveau de participation.
A sa création, Nano@school était un programme-test proposé à deux classes de lycées grenoblois. Dès 2012, il accueillait 450 élèves venus de 15 lycées. Les années suivantes, il s’est élargi aux autres départements rhônalpins, puis à l’étranger : Japon, Turquie, Allemagne…
Une expérience hors du commun pour des élèves de 1ère S
Il est vrai que les élèves de 1ère S accueillis pour une journée au CIME Nanotech vivent une expérience hors du commun. Leur visite s’inscrit dans un projet pédagogique conçu par leur enseignant : ils sont préparés, curieux et attentifs. Des ateliers leur font découvrir la microscopie en champ proche, les microsystèmes, la micro-fabrication en salle blanche, la nanosécurité… Ceci sur des installations et du matériel de pointe dont aucun lycée ne dispose.
Pour animer les ateliers et en créer de nouveaux, 40 enseignants, chercheurs et ingénieurs et retraités de l’UGA, du CEA et du CNRS se mobilisent chaque année. Enfin, depuis 2017, GIANT met à disposition des étudiants du MIT (Etats-Unis) pour animer certains ateliers.
Nano@school a si bien réussi qu’il a inspiré d’autres programmes « @school » d’accueil de lycéens, à GIANT et au Synchrotron. De plus, il s’est élargi au-delà de la cible initiale des lycées : en 2018, un IUT d’Annecy a déposé un dossier de candidature si convaincant qu’il a été retenu.
Contact : ahmad.bsiesy@univ-grenoble-alpes.fr

 Phelma, dix ans déjà !

« Phelma a bouclé le 21 octobre sa phase de mise en place » lisait-on dans Mina-News fin 2008, alors que l’école issue de la fusion de l’ENSEEG, l’ENSERG et de l’ENSPG venait d’être créée. Rappelons d’ailleurs que son nom fut choisi parmi une vingtaine de propositions dont PEM, Phytec, Phynatec ou ENS MINATEC !
Cette année, Grenoble INP – Phelma célèbre son 10e anniversaire au fil de manifestations avec les étudiants, les diplômés, les personnels et les partenaires industriels. Un événement « VIP » est aussi prévu le 20 décembre.
Depuis 2008, l’école a formé 3 500 étudiants et établi près de 10 000 conventions de stage. Elle a développé son offre de formation, s’est lancée dans l’apprentissage et s’est ouverte à de nouveaux domaines comme les biotechs ou l’IoT.
Contact : alexis.sableaux@grenoble-inp.fr

 Deux étudiants de Phelma invités à une conférence IEEE

Deux élèves en 2e année à Phelma ont été conviés à participer à une conférence IEEE aux côtés de chercheurs et de doctorants internationaux. L’information est si inattendue qu’elle pourrait sembler suspecte, mais elle est exacte ! L’article d’Emrick Sinitambirivoutin et Florian Passelaigue a bel et bien été sélectionné. Et en mars dernier, Emrick est allé le présenter à la conférence Wispnet 2018 sur l’IoT qui se tenait à Chennai (Inde).
Leur projet de réseau de capteurs sans fil connectés a été conçu et expérimenté durant leur stage de 1re année en Inde. Il vise à améliorer les rendements agricoles tout en économisant l’eau. Grâce à ce système de monitoring, les agriculteurs reçoivent, via une application mobile, des préconisations d’irrigation permettant de réduire de plus de 40 % la consommation d’eau.
Contact : emrick.sinitambirivoutin@phelma.grenoble-inp.fr

 

Avril 2018

 Le master FAME+ affirme sa vocation industrielle

Après dix ans d’existence et 200 diplômés, le master FAME (Functional Advanced Materials and Engineering), vient d’être labélisé Erasmus Mundus par l’Europe pour la troisième fois. Ce cursus que l’école Phelma coordonne avec le concours de sept universités européennes* s’appellera FAME+ dès la rentrée prochaine. Afin de favoriser l’insertion professionnelle des diplômés, le programme pédagogique du master sera très orienté vers la recherche et le développement industriel des matériaux avancés : nanomatériaux, hybrides et céramiques. Sept entreprises industrielles, sept organismes de recherche technologique et treize universités ont rejoint cette année le cercle des partenaires de FAME+.  Autant d’entités où les étudiants pourront réaliser leur stage.
Contact : eirini.sarigiannidou@phelma.grenoble-inp.fr

 

Février 2018

Pierre Benech administrera Grenoble INP jusqu’en 2020

Suite à la nomination de Brigitte Plateau au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Pierre Benech a été élu fin novembre administrateur général de Grenoble INP. Il occupera cette fonction jusqu’en février 2020.
Hormis Bernard Penz, élu vice-président du CA, l’équipe est inchangée. Poursuivant les travaux engagés, elle s’attèle à la construction de l’université cible du site grenoblois. Elle poursuit également sa contribution au renforcement du groupe INP, comme l’illustre le partenariat signé en décembre avec l’école d’ingénieurs toulonnaise SeaTech.
À noter par ailleurs, le changement de nom du concours d’accès qui s’appellera désormais le Concours Commun des INP. Une modification logique puisque ces concours, créés par les INP, sont entièrement gérés par les 34 écoles du Groupe.
Contact : christine.escafit@grenoble-inp.fr

En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X