Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

La biomasse au cœur du séminaire de l’association BEST

Lors de son prochain séminaire technologique, du 18 au 28 avril, l’association étudiante BEST Grenoble INP accueillera 25 étudiants européens, sélectionnés parmi 300 candidats et issus de 17 pays.
Cette année, le séminaire aura pour thème la biomasse. Les aspects scientifiques et technologiques des récentes innovations, notamment dans le secteur de la chimie verte, ainsi que les enjeux de société qui y sont associés seront au cœur des conférences animées par des chercheurs (CEA, CERMAV, LGP2) et des industriels du secteur (IFP, Rhodia, Alstom, Axelera), ainsi que le KIC Innoenergy.
Parrainée par Dominique Lachenal, ancien directeur de l’Ecole du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux, Grenoble INP - Pagora, la manifestation est entièrement organisée par les étudiants.
Plus d’infos sur best-grenoble.fr
Contact : pierre.laurent@best.eu.org
 

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Fresenius Kabi devient partenaire de Grenoble INP - Phelma

Filiale du groupe Fresenius, l’un des leaders industriels de la santé (150 000 collaborateurs - CA : 16,5 Mds €), Fresenius Kabi (24 000 collaborateurs - CA : 4 Mds €) a signé une convention de partenariat avec Grenoble INP - Phelma. La société possède à Brezins (38) une unité de R&D et de production pour les pousse-seringues, pompes à perfusion et pompes à nutrition, ainsi que des services vente et marketing.
Plusieurs filières d’enseignements, et en particulier Systèmes et microsystèmes pour la physique et les biotechnologies, correspondent aux activités de Fresenius Kabi ; une convergence qui a motivé ce partenariat. Le plan annuel d’actions prévoit notamment des visites de site, des conférences techniques, des simulations d’entretiens et la participation à la Journée des partenaires.
Contact : relations.entreprises@phelma.grenoble-inp.fr
 

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

High Tech U : Soitec accueille la journée VIP

Le 5 avril à Soitec, journalistes, personnalités du monde académique, institutionnel et politique, et industriels sont invités à découvrir le programme éducatif High Tech U lors de la traditionnelle journée VIP. Après une présentation d’Anne-Marie Dutron, directrice de SEMI Europe, les participants assisteront aux côtés des lycéens au module “statatpult”, activité ludique de lancer de balles qui montre l’utilité des statistiques en microélectronique.
À Grenoble, la déclinaison européenne du programme américain High Tech U, créé par la fondation SEMI, accueille cette année plus de 100 élèves de seconde qui sont plongés pendant 3 jours dans le monde de la microélectronique. Organisé par ST Microelectronics, Soitec et Grenoble INP, High Tech U bénéficie du soutien d’IBM, Applied Materials, Air Liquide et du Leti.
Contact : colette.lartigue@minatec.inpg.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

15 équipes en course pour le FIRST Tech Challenge

Le 16 mai prochain se tiendra l’édition française du concours international de robotique FIRST Tech Challenge. Fort du succès de sa 1re édition, le concours lancé par Grenoble INP en 2012 a enregistré cette année 2 fois plus d’inscriptions.
Encadrés par une cinquantaine d’étudiants des écoles de Grenoble INP (Phelma, Esisar, Génie industrie et ENSE3), les lycéens doivent construire un robot fonctionnel à partir d’un kit de pièces fournies. 15 équipes issues de lycées et collèges rhônalpins, surtout grenoblois et valentinois, travaillent depuis septembre sur leur projet.
Soutenu par les entreprises PTC et National Instruments et la région Rhône-Alpes, ce concours propose une approche ludique des sciences. Il vise à susciter des vocations scientifiques parmi les lycéens et collégiens.
Contact : alice.caplier@gipsa-lab.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Entretien : « Malgré la conjoncture, le taux d’insertion des docteurs est bon ! »

 Jacques Fouletier, Directeur du Collège des écoles doctorales du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) Université de Grenoble

« Malgré la conjoncture, le taux d’insertion des docteurs est bon ! »

Quels sont les chiffres de l’insertion professionnelle des docteurs grenoblois ?
Fin 2012, 3,5 % des docteurs 2009, toutes disciplines confondues, étaient demandeurs d’emploi. Ce chiffre faible (la moyenne nationale approche 10 %) s’explique par la vitalité du bassin d’emploi grenoblois.
Plus de 30 % occupent un emploi d’ingénieur, 20 % sont en post-doc et 15 % sont enseignants chercheurs. Près de 60 % travaillent en France (dont la moitié en Rhône-Alpes). Précisons que presque 40 % des docteurs 2009 sont étrangers.

Y a-t-il des freins à l’embauche des docteurs ?
2 phénomènes conjoncturels coïncident : d’une part les réductions de postes au sein de l’université, et d’autre part, la crise économique. Ajoutons à cela la méconnaissance mutuelle qui caractérise les relations université/entreprise. L’image de la recherche fondamentale colle à la peau des docteurs…

Comment agissez-vous pour faciliter l’insertion?
Plusieurs dispositifs de formation à l’insertion existent. Lancé en 2011, celui des labels est le plus récent. Il est très attractif : en 2012, sa journée de présentation a réuni près de 900 doctorants.
Ces labels, ouverts aux thésards de toutes disciplines, offrent 5 parcours selon la carrière envisagée et se déroulent en 3 temps. La 1re année est axée sur le projet professionnel, la 2e sur l’expérimentation et la 3e année sur l’accompagnement vers l’embauche.
Par ailleurs, nous mettons en place des actions favorisant les relations entreprise/université. Le partenariat avec le MEDEF Isère en est un exemple.
 

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Les nano se partagent à distance avec NanoEl

Pendant une semaine cet été, Grenoble INP accueillera au CIME-Nanotech 14 étudiants de Politecnico di Torino et de Technical University of Sofia dans le cadre de NanoEl. De leur côté, 14 étudiants de Grenoble INP iront réaliser des TP au sein d’une entreprise bulgare spécialisée dans les microsystèmes ainsi qu’au Polito.
Cette semaine sera l’aboutissement du projet NanoEl,de partage et de diffusion du savoir. En mars, des cours et des vidéos de TP ont été mis en ligne sur le site de NanoEl à destination des élèves participant au projet. Fin avril, après avoir suivi ces cours, les étudiants passeront des tests de sélection à l’issue desquels 42 d’entre eux décrocheront leur semaine de TP à Grenoble, Sofia ou Turin. Ce projet interuniversitaire bénéficie d’un financement Erasmus.
Plus d’infos sur www.nanoel.eu
Contact : philippe.morey@phelma.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Etudiants et post-docs, proposez vos plus belles images nano

Non, les images scientifiques obtenues sur équipement de fabrication et de caractérisation ne sont pas seulement des supports de recherche ! La Fondation Nanosciences a choisi d’en valoriser le caractère artistique avec Nanoart, un concours mensuel de la plus belle image nano, ouvert aux étudiants et post-docs.
La société américaine nanoTox®, sponsor du concours, offre 200 dollars au gagnant de chaque mois, puis 5 000, 3 000 et 2 000 dollars aux lauréats de la finale annuelle.
Le tout premier gagnant, Martin Seiss (doctorant au LMGP), l’a emporté avec l’image AFM d’un défaut : un nanocanal observé lors de la croissance d’un cristal de carbure de silicium. Comme lui, n’hésitez pas à offrir une deuxième chance aux photos de vos manips, même ratées.
Contact : stephanie.monfront@fondation-nanosciences.fr
Voir les photos primées : http://www.fondation-nanosciences.fr/RTRA/fr/659/nanoart_2013_laureates.html

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Le tour de la TEM en 264 pages

Cinq auteurs du Leti et de STMicroelectronics ont participé à la rédaction de Transmission Electron Microscopy in Micro-nanoelectronics, un ouvrage collectif qui présente le foisonnement de méthodes - éprouvées ou émergentes - issues de cette technique.
La microscopie électronique en transmission, très utilisée à Grenoble, étudie les défauts cristallins à l’échelle nanométrique et établit des cartographies de contraintes. Elle se renouvelle en permanence, par exemple avec l’apparition de l’holographie (faisceau d’électrons déboublé) ou de nouveaux modes d’exploitation des données. Le livre, édité par ISTE-Wiley, est publié dans une série « Nanosciences et nanotechnologies » dont Mireille Mouis, de l’IMEP-LAHC, est co-éditrice.
Contact : mouis@minatec.inpg.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Avril 2013

Intégration 3 D : un avenir pour le collage direct métallique ?

Le titane pourrait-il être une solution innovante pour l’intégration hétérogène et l’empilement 3 D ? Une étude amont du Leti atteste en tout cas de son potentiel. Les chercheurs ont validé une solution de collage direct à partir de deux couches de titane, assemblées à l’ambiante et présentant une excellente tenue mécanique dès 100°C. Cette solution peut être employée pour du report de couches, de la dissipation thermique ou pour l’encapsulation de MEMS.
Le titane s’oxyde spontanément à l’ambiante, avec le risque de rendre le collage isolant. Mais le recuit à 400°C a pour effet d’intégrer l’oxygène dans sa maille cristalline et de restaurer sa conductivité. Ces travaux ont obtenu le Best student paper lors de la conférence ECS 2012.
 
Contact : floriane.baudin@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 23 - Février 2013

Etudiants et doctorants, participez au concours d’éthique professionnelle !

Organisée par le Rotary et la Conférence des Grandes Ecoles, placée sous le haut patronage de l’Unesco, la 9e édition du concours national “Promotion de l’éthique professionnelle” est ouverte aux étudiants de niveau bac+3 à doctorant.
L’objectif est d’inviter les futurs décideurs à défendre, à travers un essai individuel ou collectif de 5 pages, leurs propres valeurs – celles sur lesquelles ils construiront le monde de demain – et à réfléchir au rôle de l’éthique professionnelle et à ses enjeux sociétaux. Le sujet est libre pourvu qu’il se rapporte à l’éthique.
Les essais sont à rendre avant le 28 février pour la première sélection régionale. La remise des prix nationaux se déroulera au printemps, à l’Unesco. Les lauréats recevront des récompenses comprises entre 500 € et 2 000 €. A vos plumes !

Contact : colette.lartigue@grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Minatec Mini Agenda

Get Adobe Flash player

twitter facebook
minatec tv