Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Astrophysique : de nouvelles puces grenobloises pour le Chili

Le consortium international Gravity, qui observera à partir de 2015 le trou noir situé au centre de notre galaxie, a validé la nouvelle génération de puces intégrées livrées par le Leti mi-2012. Ces puces seront installées à l’observatoire VLTI (Chili), dans le désert d’Atacama. Elles répondent à l’exigeant cahier des charges des astrophysiciens en termes de performances et de stabilité.
Le Leti avait déjà fourni des puces optiques pour Pionier, une autre mission du VLTI. La version 2012 fonctionne à une longueur d’onde supérieure. Il a fallu repenser la conception pour ne pas doubler les dimensions, optimiser le domaine de transparence de la silice, repousser des limites : un développement à part entière qui a abouti à la livraison de 40 puces, en trois variantes technologiques.
Contact : pierre.labeye@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

À Phelma, le Printemps du Livre est en V.O.

Partenaire du Printemps du Livre de Grenoble, Grenoble INP - Phelma accueillera le romancier américain Kent Meyers le 9 avril de 19 h à 21 h sur le site de Phelma-MINATEC. Twisted Tree sera au cœur de cette soirée littéraire. C’est un roman insolite et plein de poésie dont le titre porte le nom d’une petite ville du Dakota du Sud où se déroule l’histoire.
Interviewé en anglais par 5 étudiants de 1re année, le romancier répondra dans sa langue maternelle aux questions des élèves et du public. Cet évènement accessible à tous est l’une des rares manifestations du Printemps du Livre qui ne se déroule pas en langue française ! Organisée par les élèves ingénieurs et leur enseignante, la soirée vise à montrer aux Grenoblois que MINATEC est un lieu de vie et d’échanges, ouvert au monde et à la culture.
Contact : michele.ingman@minatec.inpg.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Entretien : « Malgré la conjoncture, le taux d’insertion des docteurs est bon ! »

 Jacques Fouletier, Directeur du Collège des écoles doctorales du Pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) Université de Grenoble

« Malgré la conjoncture, le taux d’insertion des docteurs est bon ! »

Quels sont les chiffres de l’insertion professionnelle des docteurs grenoblois ?
Fin 2012, 3,5 % des docteurs 2009, toutes disciplines confondues, étaient demandeurs d’emploi. Ce chiffre faible (la moyenne nationale approche 10 %) s’explique par la vitalité du bassin d’emploi grenoblois.
Plus de 30 % occupent un emploi d’ingénieur, 20 % sont en post-doc et 15 % sont enseignants chercheurs. Près de 60 % travaillent en France (dont la moitié en Rhône-Alpes). Précisons que presque 40 % des docteurs 2009 sont étrangers.

Y a-t-il des freins à l’embauche des docteurs ?
2 phénomènes conjoncturels coïncident : d’une part les réductions de postes au sein de l’université, et d’autre part, la crise économique. Ajoutons à cela la méconnaissance mutuelle qui caractérise les relations université/entreprise. L’image de la recherche fondamentale colle à la peau des docteurs…

Comment agissez-vous pour faciliter l’insertion?
Plusieurs dispositifs de formation à l’insertion existent. Lancé en 2011, celui des labels est le plus récent. Il est très attractif : en 2012, sa journée de présentation a réuni près de 900 doctorants.
Ces labels, ouverts aux thésards de toutes disciplines, offrent 5 parcours selon la carrière envisagée et se déroulent en 3 temps. La 1re année est axée sur le projet professionnel, la 2e sur l’expérimentation et la 3e année sur l’accompagnement vers l’embauche.
Par ailleurs, nous mettons en place des actions favorisant les relations entreprise/université. Le partenariat avec le MEDEF Isère en est un exemple.
 

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Le Leti se dote d’un responsable Start-up

Philipe Ruffin, 40 ans, ingénieur de formation, est depuis quelques jours le « Monsieur start-up » du Leti. Après une carrière industrielle (Gemalto, Atmel, Varioptic, …), il a mis son expérience au service des porteurs de projets au sein de l’incubateur GRAIN.
Philippe Ruffin animera un dispositif plus amont que l’incubateur CEA et le Challenge First Step. Il détectera des technologies à fort potentiel et des candidats, afin de faire émerger des projets qui n’auraient peut-être pas vu le jour sans accompagnement. Il épaulera également les chercheurs déjà engagés dans des projets de création.
Le Leti, qui a déjà 50 start-up à son actif, compte ainsi accélérer la cadence pour contribuer à la création d’emplois en France.

Contact : pierre-damien.berger@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Top départ pour le labex grenoblois Persyval

12 millions d’euros de budget, 10 laboratoires grenoblois réunis et 8 ans pour travailler ensemble : le labex Persyval, lancé officiellement fin 2012, se donne les moyens de faire progresser l’intégration logiciel/matériel des systèmes embarqués.
Le Leti fait partie des laboratoires retenus. Selon le tempo du projet, il pourra impliquer de 10 à 50 chercheurs sur deux thèmes : l’analyse des systèmes sous contraintes (performance, efficacité énergétique…), et la modélisation pour le calcul intensif.
Persyval ne poursuit pas seulement des objectifs techniques. Il s’agit aussi d’encourager les équipes locales à coopérer davantage, par exemple à travers des thèses et des post-docs, et à casser les barrières entre disciplines pour bâtir une roadmap commune.
 
Contact : suzanne.lesecq@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

10 au 12 avril : première conférence sur les matériaux biomimétiques

A la frontière de la science des matériaux et de la biologie cellulaire, le LMGP organise du 10 au 12 avril le premier ERC Biomim Meeting : at the Frontiers between Materials and Biology.
Cette conférence internationale est consacrée à l’ingénierie de matériaux biomimétiques : contrôle de leurs propriétés mécaniques, mécanismes de délivrance de protéines actives, interactions avec des protéines et cellules etc. Ces matériaux permettront de répondre à des questions fondamentales soulevées par les biologistes.
Ouvert aux étudiants, chercheurs et industriels, l’événement a aussi pour objectif d’affirmer la présence croissante du pôle grenoblois sur ces sujets. La FMNT, la Fondation Nanosciences, l’IRTSV, et l’Institut Albert-Bonniot épaulent d’ailleurs le LMGP pour l’organisation.
Contact : catherine.picart@grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Le tour de la TEM en 264 pages

Cinq auteurs du Leti et de STMicroelectronics ont participé à la rédaction de Transmission Electron Microscopy in Micro-nanoelectronics, un ouvrage collectif qui présente le foisonnement de méthodes - éprouvées ou émergentes - issues de cette technique.
La microscopie électronique en transmission, très utilisée à Grenoble, étudie les défauts cristallins à l’échelle nanométrique et établit des cartographies de contraintes. Elle se renouvelle en permanence, par exemple avec l’apparition de l’holographie (faisceau d’électrons déboublé) ou de nouveaux modes d’exploitation des données. Le livre, édité par ISTE-Wiley, est publié dans une série « Nanosciences et nanotechnologies » dont Mireille Mouis, de l’IMEP-LAHC, est co-éditrice.
Contact : mouis@minatec.inpg.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

A la poursuite du fermion de Majorana…

Publié en décembre par des chercheurs d’INAC avec des collègues espagnols et américains, un article met en ébullition le monde de la physique quantique. Il présente un phénomène de résonance observé à tension nulle sur des systèmes hybrides (semiconducteur /supraconducteur) et relié à l’effet Kondo, bien connu des spécialistes.
Or, quelques mois plus tôt, des chercheurs de Delft avaient attribué un phénomène similaire de résonance au fermion de Majorana*, particule quantique dont l’existence n’a jamais été démontrée. Leur publication avait fait grand bruit…
Le sujet n’est pas anodin : le fermion de Majorana, s’il existe, pourrait être exploité pour réaliser des ordinateurs quantiques performants. INAC, qui poursuit ses travaux, prépare un nouvel article dans lequel il n’est toujours pas question du fameux fermion.
* Ettore Majorana, physicien italien né en 1906, a signé des publications remarquées avant de disparaître mystérieusement en 1938
Contact : silvano.defranceschi@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Des condensateurs intégrés à l’état de l’art mondial

Les derniers condensateurs intégrés sur silicium de la société IPDiA, développés avec le Leti dans le cadre d’un laboratoire commun et d’un projet financé par OSEO, fixent un nouvel état de l’art en termes de densité de capacité : 550 nF/mm2. Ils sont en cours de transfert chez l’industriel.
Ce dernier est indépendant des grands fondeurs et compte exploiter le gain de performance et d’encombrement permis par cette technologie dans plusieurs applications à haute valeur ajoutée : éclairage, médical…
Clé de l’innovation : un nouveau matériau à forte constante diélectrique qui est mis en œuvre par dépôt de couches minces atomiques (ALD), avec un excellent contrôle des épaisseurs. A ce jour, les condensateurs du marché ne dépassent pas 250 nF/mm2 et les meilleurs résultats publiés étaient à 400 nF/mm2.
 
Contact : aude.lefevre@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 24 - Mars 2013

Une puce entière cartographiée en très haute résolution

Cartographier une puce complète de plusieurs centimètres carrés avec une résolution sub-nanométrique ? Les chercheurs en microélectronique en rêvaient mais butaient - entre autres - sur la lourdeur du traitement des données obtenues par microscopie interférométrique.
Une équipe Leti vient d’optimiser ce traitement : plus besoin de choisir entre haute résolution sur une partie de la puce ou résolution grossière sur toute la puce.
A terme, la cartographie très haute résolution permettra d’évaluer la planéité de la puce lors de contrôles en ligne, après les étapes de polissages mécano-chimiques (CMP) qui jalonnent sa fabrication. Cette planéité est impérative pour élaborer des motifs par procédé optique et empiler des transistors sur plusieurs niveaux. Un brevet a été déposé.
Contact : florent.dettoni@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Minatec Mini Agenda

Get Adobe Flash player

twitter facebook
minatec tv