3D-Oncochip : le LMGP participe à la création de microtumeurs

Catégorie(s) : Actualités, Innovation & société, Recherche

Publié le : 5 février 2018

L’équipe IMBM de Catherine Picart (LMGP) s’est forgée une solide réputation dans les  matériaux bioactifs pour la reconstruction osseuse. Ses travaux sur le cancer du sein, moins connus, lui valent depuis peu de participer à 3D-Oncochip.

Ce projet FUI de trois ans au budget de 2,2 M€ est porté par la société lyonnaise CTIBiotech. Cette dernière maîtrise la reconstruction unitaire en 3 D de microtumeurs, celles-ci étant des modèles biologiques humains de vraies tumeurs. Pour accélérer la mise au point de nouvelles thérapies, elle veut passer à la production de centaines de puces à microtumeurs.

Reste à concevoir les « cages » qui accueilleront les cellules cancéreuses. Et à les habiller d’un matériau qui favorise l’installation et la stabilité des microtumeurs. Ce sera le rôle des films polyélectrolytes du LMGP.

Contact : nico.forraz@ctibiotech.com

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus
X