Minatec Video Player

Get Adobe Flash player

Minatec Agenda

Get Adobe Flash player

Beaucoup de scientifiques en doutaient, une thèse LTM – LMGP l’a démontré récemment : le courant circule au sein d’un « nanonet » de silicium, autrement dit d’un réseau non organisé constitué de nanofils de silicium. Cette thèse portait également sur un procédé reproductible de réalisation de ces nanonets, et sur leur hybridation avec des brins d’ADN.

Une seconde thèse a été lancée dans la foulée, cette fois par le LMGP et l’IMEP-LAHC, en collaboration avec le LTM. Elle porte notamment sur l’évaluation des effets de champ et sur la réalisation de transistors.

Les nanonets sont flexibles, présentent des propriétés électriques plus homogènes que celles des nanofils individuels qui les constituent, et sont moins coûteux à réaliser que ces nanofils. Des atouts qui pourraient intéresser le secteur de l’électronique flexible.


Contact : celine.ternon@grenoble-inp.fr

Découvrez l'agenda MINATEC version mobile
Fermer