Mina-News - Numéro 33 - Février 2015

Deux nouveaux bâtiments MINATEC bientôt livrés

MINATEC s’agrandit de 11 500 m2 avec la livraison prochaine du Bâtiment Centre de compétences (BCC) et de l’Amphi Phelma. De quoi respectivement héberger 550 personnes et en accueillir jusqu’à 700 pour des occasions ponctuelles.

Le BCC (10 000 m2 de SHON* sur 8 niveaux) hébergera au total 550 personnes : personnels CNRS au premier étage, CEA-Leti dans les autres avec en particulier, la direction au 7e. Les équipes pourront s’installer courant troisième trimestre, le temps de mener des travaux complémentaires d’aménagement intérieur, de cloisonnement et de signalétique.
Le BCC est un des premiers bâtiments “smartgrid” de la Presqu’Île. Ses équipements de climatisation et de chauff age peuvent être mis en veille dans les périodes où la demande d’électricité est au plus haut.
Quant à l’Amphi Phelma (1 450 m2 de SHON), il apporte à l’Ecole la capacité d’accueil qui lui manquait pour des grandes manifestations, remises de diplômes etc. Il propose 500 places dans l’amphi du rez-de-chaussée, où on trouve aussi une cafétéria gérée par le CROUS, et 200 places au total pour les deux salles de conférence de l’étage.
Tous ces espaces sont modulables afi n de répondre à des besoins élargis – événements extérieurs par exemple – et réduire ainsi le coût de l’équipement, ce dernier n’ayant pas pour vocation première d’accueillir des cours.
Quelques dizaines de mètres plus loin, le gros oeuvre du Centre conception logiciel (CCL) débutera courant mars. Ce bâtiment de 2 900 m2 hébergera au premier semestre 2016 quelque 140 collaborateurs de l’INRIA et du CEA.

* surface hors oeuvre nette

Contacts : remi.renzoni@cea.fr; gilbert.baup@grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Plus de 400 entreprises ont participé à SEMICON Europa

Avec une augmentation du nombre d’exposants de 18 % et une hausse de fréquentation de 28 % par rapport à 2013, la réussite de la première édition française de SEMICON Europa a dépassé les attentes ! Le 7 octobre, la secrétaire d’État à la Recherche Geneviève Fioraso s’est jointe aux personnalités locales pour inaugurer cet événement de référence mondiale pour l’industrie des semi-conducteurs.
Deux nouveautés marquantes cette année : l’espace Clusters et le Village de l’Innovation. 30 start-up européennes sélectionnées par un comité de Ventures internationales, dont des entreprises grenobloises (Aryballe Technologies, IRLynx, Exagan…), ont ainsi pu bénéficier de cet espace d’exposition et de rencontres.
Le salon se déroulera désormais en alternance entre Dresde et Grenoble. Rendez-vous est donc pris pour 2016.

Contact : adutron@semi.org

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Maryline Bawedin rejoint l’IMEP-LAHC

Spécialiste de la caractérisation et de la modélisation de composants CMOS avancés, Maryline Bawedin a rejoint l’IMEP-LAHC à la rentrée en tant que maître de conférence. Elle y avait déjà effectué sa thèse il y a quelques années, après une formation initiale en Belgique (Liège et Louvain) et avant un post-doc à Cambridge. Elle avait ensuite travaillé pendant quatre ans à Montpellier II.
Maryline Bawedin a rejoint un projet sur les mémoires volatiles en technologie SOI de type DRAM, qui ne comportent qu’un transistor au lieu d’une capacité et un transistor. Dans le cadre du projet européen Labex Minos, elle va aussi étudier le niveau ultime de miniaturisation des composants CMOS sur SOI, au nœud 10 nm. IMEP-LAHC dispose d’un parc d’équipements de caractérisation très complet pour mener ces travaux.

Contact : bawedinm@minatec.grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Biomatériaux : la régénération osseuse étudiée en 3 D

Amy Wagoner Johnson, spécialiste américaine des biomatériaux, est hébergée au LMGP depuis juillet dans le cadre d’une chaire d’excellence de la Fondation Nanosciences. Ses travaux portent sur les interactions cellule - cellule et cellule - biomatériau dans les processus de réparation et de régénération osseuse. Ils sont originaux à double titre : la réalisation de substrats rigides en 3 D recouverts de biomatériaux, pour créer des microenvironnements réalistes ; la conduite d’études in vivo et in vitro, par itérations successives.
Les chercheurs utilisent la microscopie électronique haute définition et la microscopie de fluorescence et confocale, pour étudier ces biomatériaux aux échelles micro et nanométrique. Quatre équipes grenobloises* sont impliquées dans ce programme de 3 ans.

* issues des laboratoires LMGP, IAB, SIMAP et Liphy

Contact : ajwj@illinois.edu

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Les évènements de la Junior Conseil Phelma affichent complet

Le succès est au rendez-vous pour les évènements organisés par l’association étudiante Junior Conseil Phelma (JCP), afin de rapprocher les étudiants de l’Ecole et les entreprises. Ainsi, la Journée des partenaires du 16 octobre a accueilli 44 entreprises dont le domaine d’activité correspond aux filières d’enseignement de Grenoble INP - Phelma. Les visites d’entreprises ou d’organismes de recherche se font à guichet fermé. Les 50 places disponibles pour la journée au CERN de novembre ont toutes été réservées moins de 15 minutes après l’ouverture des inscriptions ! Au programme des prochaines visites : le Synchrotron, l’ILL et Alstom hydraulique.
Quant aux conférences 18-20, elles attirent régulièrement une centaine d’étudiants. Le 22 octobre par exemple, 130 élèves ont participé à la rencontre avec des ingénieurs de Safran.

Contact : ismail.guedira@juniorphelma.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

L’Institut Carnot Énergies du futur a soutenu 43 projets en 2014

L’Institut Carnot Energies du futur présentera le 13 janvier prochain, lors de ses Journées scientifiques, les projets de recherche partenariale liés aux nouvelles technologies de l'énergie qu’il a soutenus en 2013- 2014.
Dirigé depuis février dernier par François Weiss, ancien directeur du LMGP, il regroupe des laboratoires académiques (Grenoble INP, UJF, CNRS) et des laboratoires du CEA-Liten. Avec un budget consolidé de 190 M€, 64 M€ de contrats, près de 700 publications et 220 nouveaux brevets par an, il est cette année encore l’un des premiers instituts Carnot en termes de valorisation industrielle. Après une année placée sous le signe des énergies dans le bâtiment, l’Institut ciblera ses projets de ressourcement de 2015 sur le thème de l’hydrogène, vecteur énergétique.

Contact : francois.weiss@grenoble-inp.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Salle blanche 300 mm : de nouveaux équipements en 2015

Depuis l’ouverture de sa troisième extension cet été, la salle blanche du bâtiment 41.02, dédiée aux activités de microélectronique 300 mm, offre une superficie globale de 2 200 m2. Le nouvel espace de 500 m2 qui vient d’être ouvert permettra d’accueillir de nouveaux équipements pour la fabrication de composants microélectroniques (dépôt, gravure de couches minces, etc.).
Le CEA-Leti instruit en ce moment les dossiers de commande en vue d’installer les premiers équipements de cette salle et de les mettre en activité courant 2015. On notera que l’activité de la salle blanche du 41.02 n’a jamais connu d’interruption. Ceci malgré l’ampleur des travaux de déconstruction puis de construction de l’extension : renforcement de la charpente métallique, nouveau plenum de soufflage, pose des recycleurs en façade du bâtiment...

Contact : olivier.demolliens@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Hyperlight, une résidence tout en lumière à l’Atelier Arts Sciences

C’est à la Maison MINATEC, lors du salon EXPERIMENTA, que Thomas Pachoud a présenté une première création du dispositif d’Hyperlight qui est au cœur de son projet de résidence à l’Atelier Arts-Sciences.
Cet artiste-ingénieur de 30 ans fait de la lumière la matière scénographique d’un spectacle vivant. Il a mis au point un dispositif holographique modulaire innovant. Il contrôle l’ensemble des directions de faisceaux lumineux projetés, pour les rendre parallèles entre eux, les faire converger ou diverger dans un espace enfumé. Thomas Pachoud dessine ainsi un univers insolite aux perspectives mouvantes. Esquisse d’un spectacle complet qui devrait voir le jour en 2016, cette première version d’Hyperlight a été mise en musique par le compositeur lyonnais David Guerra.

Contact : thomas.pachoud@gmail.com

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

L’ascenseur énergie zéro est pour bientôt

Un ascenseur connecté au smart grid et alimenté à la fois par le secteur et par des énergies alternatives ? Sodimas, leader sur le marché français, y travaille avec Schneider Electric et Grenoble INP dans le cadre du projet européen Arrowhead. Quant au CEA-Leti, également partie prenante, il a développé une plateforme virtuelle qui coordonne les échanges entre le contrôle-commande de l’ascenseur et un module d’optimisation énergétique de Schneider Electric.
Cette plateforme, basée sur des technologies internet innovantes, fait transiter les informations nécessaires à l’exploitation tout en préservant la confidentialité des autres données de chaque industriel. Une première démonstration probante a eu lieu sur un ascenseur virtuel. Une seconde, sur équipement réel, est prévue pour la fin de projet en 2017.

Contact : maxime.louvel@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Mina-News - Numéro 32 - Décembre 2014

Les transistors à nanofils se rapprochent du CMOS

Avec des courants de fuite 100 à 1000 fois inférieurs à ceux des transistors MOS, les transistors tunnels FET sont des candidats crédibles aux futures applications très basse consommation. Mais ils restaient limités jusqu’ici par leurs courants à l’état passant, très inférieurs à ceux du MOS. Une équipe du CEA-Leti a fait sauter ce verrou. A 760 µA/µm de courant à l’état passant, elle multiplie par deux le précédent état de l’art et se rapproche des 1 000 µA/µm du CMOS classique, grâce à la technologie nanofil.
Sur ces nouveaux composants, les dopages de la source et du drain sont opposés. Le canal situé sous la grille est un nanofil de silicium-germanium de 7 nanomètres de diamètre. Intel et Global Foundry participent aux recherches dans le cadre du projet européen Steeper.

Contact : cyrille.leroyer@cea.fr

Lire plus de brèves sur les thématiques associées :

Minatec Mini Agenda

Get Adobe Flash player

twitter facebook
minatec tv minatec tv